160ème jour : Susie Goodall sauvée !

  • Epilogue heureux après un calvaire de 50 heures dans le Sud Pacifique

  • Goodall en route pour Punta Arenas au Chili. ETA 14 Décembre

Cliquez sur les IMAGES pour télécharger en haute définition
 
Moment-clé du sauvetage : l'hélitreuillage de Susie de son bateau au cargo Tian Fu, par une grue du cargo

 Susie Goodall photographiée lors du dépôt de ses films à Hobart en Tasmanie, le mois dernier

Le Rustler 36 de Susie Goodall, le DHL Starlight

Dateline 10:00 UTC  08.12.2018 – Les Sables d'Olonne

L’équipage du MV Tian Fu, le cargo de Hong Kong, a mené le sauvetage de la navigatrice britannique Susie Goodall en détresse à quelques 2000 milles à l’Ouest du Cap Horn après une opération de sauvetage délicate pour rapprocher son voilier de 36 pieds le DHL Starlight du cargo de 38 000 tonnes. C’est par message texto que la nouvelle de la réussite du sauvetage a été confirmée :

07 Dec 15:14 UTC: A BORD (du cargo)!!! Position: 45' 10.711 SUD 121' 40.157 OUEST 

 Le bateau a repris sa route vers Punta Arenas, au Chili et est attendu au port à 8:00 h locale le 14 décembre.

60 noeuds de vents et 7 à 10 mètres de houle pour la tempête qui a emporté DHL Starlight, le bateau de Susie

Susie Goodall (29 ans), originaire de Falmouth au Royaume-Uni, était la seule femme et la benjamine de la Golden Globe Race, course en solitaire, sans électronique, sans escale ni assistance partie des Sables d’Olonne le 1er juillet dernier. En quatrième position sur les 17 skippers au départ, Susie se battait pour le podium au moment où son bateau a enfourné par dessus bord et a démâté dans une violente tempête. A l’abri à l’intérieur du bateau à ce moment-là, elle est tombée et a perdu connaissance en se cognant à la tête. C’est seulement quand elle a retrouvé ses esprits qu’elle a compris la situation. Son bateau, de conception Rustler 36 spécialement reconfiguré pour la course, était détruit et inondé à l’intérieur avec tout le contenu des placards et des tiroirs éparpillés dans la cabine. Sur le pont, le mât et 2 tangons de spinnakers qu’elle avait prévu d’utiliser comme gréement de fortune en cas de démâtage avaient disparu.

La première alerte mondiale a été donnée le Mercredi 5 Décembre à 10:30 UTC par le HM Coastguard’s MCC (Centre de Secours et de Sauvetage Maritime) de Fareham au Royaume-Uni qui a reçu l’appel de détresse de la balise EPIRB de son bateau et a enclenché une opération internationale de sauvetage de 50 heures incluant les autorités de sauvetage britanniques et chiliennes et une alerte à tous les navires pouvant se dérouter sur zone.  

Le concurrent le plus proche de Goodall, l’Estonien Uku Randmaa à bord du même type de bateau était alors à 400 milles devant Susie et la même tempête allait s’abattre sur lui, donc il ne pouvait faire demi-tour. Le navigateur américano-hongrois Istvan Kopar était à 780 milles derrière et prévoyait une arrivée sur zone pas avant 6 jours.

La première communication de Susie Goodall, mentionnant les conditions très difficiles au PC Course des Sables d’Olonne, était sous forme de message :

05 Dec 08:29 UTC: “JE PRENDS DES COUPS ! JE ME DEMANDE VRAIMENT CE QUE JE FAIS ICI” Position: 45' 33.054 S 122' 37.061 W
Suivi de :
05 Dec 12:33 UTC; DEMATE. COQUE OK. RIEN POUR FAIRE UN GREEMENT DE FORTUNE, TOUT PERDU  
05 Dec 12:57 UTC: DESORDRE TOTAL A L’INTERIEUR, RADEAU DE SURVIE OK, Position: 45' 27.284 S 122' 22.985
05 Dec 13:23 UTC: MECHAMMENT COGNEE A LA TETE QUAND BATEAU A ENFOURNE; CA TANGUE TERRIBLEMENT MAINTENANT Position: 45' 26.735 S 122' 22.490 W
05 Dec 13:24 UTC: MAL AU COEUR ET VOMISSEMENTS ! Position: 45' 26.702 S 122' 22.460 W
05 Dec 23:04 UTC: CA BOUGE,C’EST HORRIBLE ! JE M’ACCROCHE A MA BANNETTE. Position: 45' 25.629 S 122' 13.763 W

La première communication par téléphone satellite de Susie Goodall avec Don McIntyre Président de la GGR, était à la fois chargée d’émotion et tout en contrôle pour cette navigatrice expérimentée. Elle a rapporté " J’ai démâté, j’ai cru que j’avais un trou dans la coque parce que le bateau était inondé,mais la coque n’est PAS perçée. La coque est Ok.  

Le Bateau est dévasté, je ne peux pas faire de gréement de fortune. Seuls la coque et le pont sont intacts. J’ai enfourné par l’avant et j’ai été projetée dans la cabine, j’ai perdu connaissance pendant un petit moment”.

Elle a aussi confirmé qu’elle a sécurisé les trappes, les hublots et les équipements de sécurité et qu’elle n’avait PAS besoin d’assistance dans l’immédiat. Elle a raconté qu’avant l’incident elle avait apprécié les conditions et qu’elle les maîtrisait . Mais quand le tube de sécurité de son régulateur d’allure s’est cassé, elle a dû attacher une ancre flottante à l’arrière du bateau et affaler la grand’voile. Elle se tenait dans la cabine quand le bateau a chaviré et quand elle est remontée sur le pont pour évaluer les dégâts, elle a constaté que l’ancre flottante s’était arrachée du bout fixé à l’arrière du bateau.
 
Susie a aussi raconté qu’elle avait “pris des coups et qu’elle avait de méchants bleus” avec des coupures et des griffures et une grosse bosse à la tête. Le MSOS, le Centre de télé-assistance médicale 24H/24H de la GGR a été prévenu et les médecins font un diagnostic et donnent un avis médical en direct.
Le premier bateau répondant à l’alerte des garde-côtes chiliens et se déroutant a été le vraquier MV Tiermen  à 480 milles au Sud-Ouest de la position de Susie Goodall, mais un peu plus tard, le cargo de 38 000 tonnes MV Tian Fu, plus proche de 80 milles, a été chargé par Hong Kong de prendre le relais du sauvetage.
 
Puis les conditions météo se sont améliorées, la tempête se déplaçant plus à l’Est et dopée par cette nouvelle,Susie Goodall a retrouvé son sens de l’humour :
06 Dec 02:51 UTC: BESOIN D’UNE BONNE TASSE DE THE! MAIS MALHEUREUSEMENT PLUS DE BOUILLOIRE!
 
Elle s’est affairée à faire redémarrer le moteur et s’est préparée à quitter le navire. Le plan était de rejoindre le flanc du cargo au moteur, d’attraper le crochet du câble suspendu par une des grues du cargo et d’être hélitreuillée avec son harnais. Mais le premier essai s’est soldé par un échec à cause de son moteur en panne au moment où elle a voulu piloter Starlight Energy près du cargo. Les détails sur le sauvetage sont encore sommaires mais l’heureux dénouement du sauvetage qui a duré 50 heures au total a été confirmé par le message texto :
07 Dec 15:14 UTC: A BORD!!!  Suivi d’une photo de Susie hélitreuillée par la grue à bord du cargo.
 
Le MV ‘Tian Fu’ continue aujourd’hui sa route mais fera un arrêt de transit à Punta Arenas au Chili  le 14 Décembre et Susie débarquera pour être accueillie sur le quai par John Rees, le Consul britannique .
 
Après le sauvetage, Don McIntyre, Président de la GGR Race a déclaré :
"Alors que le premier appel des garde-côtes du Royaume-Uni a été un vrai choc, c’est vraiment extraordinaire maintenant de revenir sur une opération de sauvetage très professionnelle, par une équipe internationale conduite par le MRDD CHILI et le Capitaine et l’équipage du TIAN FU et se terminant par un grand succès : SUSIE GOODALL hélitreuillée à bord du cargo en toute sécurité. Nous sommes à jamais reconnaissants pour les efforts de tous dans cette situation périlleuse”.

Ian Guy, le Contrôleur en service pour l’Agence maritime des garde-côtes britanniques a ajouté : “ Ce fut un sauvetage complexe et exigeant qui a été rendu encore plus difficile parce qu’à une distance de 2000 milles du Cap Horn. Pendant la durée du sauvetage, Susie était à la merci de creux de 7 mètres et d’une très mauvaise météo et il faut reconnaître qu’elle a gardé son sang froid pendant toute cette attente. Pendant toute l’opération, les Garde-côtes HM Coastguard sont restés en contact permanent avec le MRCC du Chili et le PC Course de la Golden Globe Race.
Avec le temps et à ce niveau, il était vital de porter toute l’assistance possible à l’Agence MRCC du CHILI, et nous sommes restés attentifs à la situation pour faire des mises à jour régulières  par téléphone satellite. Notre priorité est de protéger la vie en mer et nous ferons toujours tout ce que nous pourrons pour porter assistance à un marin en difficulté. Au cas où nous ne pouvons nous rendre sur zone, nous faisons au mieux pour identifier qui est capable de le faire, ce qui est arrivé dans ce cas. Bien que cela a dû être éprouvant pour Susie, c’est un exemple magnifique de la coopération internationale et nous voulons remercier le PC Course de la Golden Globe Race, le MRCC du Chili, le MV Tian Fu, le MV Talimen, et tous ceux qui ont participé à ce sauvetage réussi qui s’est conclu comme un cas d’école par un succès”.
 
Demandes d’interviews avec Susie Goodall : contacter Lucy Cadel, Maverick Sport in London:

lucy@mavericksports.com  +44 (0)20 7378 6969  Mobile: +44 (0) 7725 256427

Clicquez ici voir les archives de photos de Susie Goodall

______________________________________________________

CERTAINS SE DEMANDENT POURQUOI ?

Un point de vue personnel sur cette aventure inspirante – par Don McIntyre, fondateur de la Golden Globe Race.

Le sauvetage en cours de la navigatrice britannique Susie Goodall à bord de son voilier DHL Starlight ayant dématé après avoir été frappé par d’une tempête à 2 000 milles à l’ouest du Cap Horn en début de la semaine a amené certains à se demander si cette course n’était pas trop dangereuse ? L’événement est-il sécurisé ? Faut-il arrêter la Golden Globe Race après cinq bateaux dématés et trois sauvetages ?.

Questionnement intéressant qui consiste à se demander si la course devrait continuer après cinq bateaux ayant démâtés et trois sauvetages. Cela fait abstraction du fait le plus simple : le capitaine de n’importe quel navire peut à tout moment revenir dans n’importe quel port et abandonner son voyage. ILS / ELLES SONT MAÎTRES DE LEUR PROPRE DESTIN. Quoique les organisateurs de la Golden Globe Race devraient ou pourraient faire, je peux vous assurer que cela n’aurait pas d’impact sur les navigateurs actuellement en mer, car ils continueraient leur route comme ils le font en ce moment. Ils adorent ça. Chaque participant à la GGR sans exception est un marin très expérimenté sur un bateau bien préparé, qui s’est porté volontaire pour relever ce défi avec entrain et enthousiasme.

Ils ne sont pas là pour l’argent, ni pour la gloire. Ils sont là pour relever le défi et recherchent l’Aventure. Toute aventure comporte des risques et nous réserve par nature un résultat inconnu. Sans aventures, ni ceux qui sont prêts à se dépasser, le monde serait pire. Il en va de l’aventure responsable, et la Golden Globe Race 2018 en est une pour sûr.  [PLUS]

____________________________________________________

TV Videos et photos haute définition

TV Videos et photos haute définition à télécharger sur GGR Press Login page goldengloberace.com/fr/press/
Enregistrement obligatoire pour accéder à ces supports media libres de droits et pour recevoir les mises à jour régulières de la course

Password et 2018GGR

 CLIQUES ICI  pour les derniers classements et les prévisions météo

 


SUIVRE LA COURSE

Informations: goldengloberace.com/fr/news/
Flotte Tracking:goldengloberace.com/livetracker/
Application Téléphone :www.ybtracking.com/race-app.php

RÉSEAUX SOCIAUX
Facebook: www.facebook.com/goldengloberace
Vacations audio: soundcloud.com/goldengloberace
Twitter: twitter.com/ggr2018official
Instagram: www.instagram.com/goldengloberace/
YouTube: www.youtube.com/goldengloberace


Détails des skippers et de leurs voiliers

Cliquez Ici pour les biographies des skippers et photos
Cliquez Ici pour télécharger les informations sur les bateaux
Cliquez Ici pour télécharger les informations sur les concurrents et les coordonnées


Cliquez Ici pour l'inscription Presse, les photos des skippers et de leur bateau


Pour plus d'informations, contactez: Céline Trommenschlager - GGR Manager

celine@goldengloberace.com  + 33 (0)6 74 83 11 30

Barry Pickthall - World wide GGR Media Coordinator barry@goldengloberace.com +44 (0)7768 395719

www.goldengloberace.com



Published by: 2018 Golden Globe Race, PO Box 78, Haslemere, Surrey, Haslemere, GU27 9GA, Surrey, UK
Forward this email to a friend.
Subscribe to this list here.
Powered by CovariMail.